Peut-on assurer un chien sans identification ?

Même si l’assurance de santé animale ne relève pas de l’obligation, de nombreux propriétaires d’animaux de compagnie en souscrivent une, pour réduire leurs frais de vétérinaire. Faut-il que le chien ou le chat soit pucé, pour être couvert ?

A quoi sert l’identification d’un animal ?

L’identification est une façon de pouvoir retrouver l’animal sur un fichier, grâce à une puce qui est introduite sous sa peau. Les chiens un peu plus vieux ont aussi un système de reconnaissance, avec le tatouage (dans l’oreille ou à l’intérieur de la cuisse, le plus souvent).

Cela est particulièrement utile quand le chien fugue, qu’il est perdu lors d’une balade ou qu’il se fait voler. Il suffit alors ; surtout dans les deux premiers cas ; de contacter les forces de l’ordre, un vétérinaire ou la SPA pour qu’une recherche informatique soit effectuée dans le but de retrouver le maitre et le prévenir. On imagine sans peine le soulagement pour la famille. Dans le cas contraire, les animaux ont un risque élevé d’euthanasie.

L’identification d’un animal représente un certain coût et les maitres rechignent quelquefois à procéder à cette petite intervention. Pourtant, est-il possible qu’un assureur accepte de couvrir l’animal, sans identification ?

En fait, le vétérinaire peut accepter d’assurer le chien ou le chat, quand celui-ci est jeune et si le maitre s’engage à régulariser la situation dans les plus brefs délais. Mais si cela n’est pas fait, le professionnel aurait tous les droits d’invalider le contrat.

Assurance et identification : obligatoire ?

Si le fait d’assurer un animal relève uniquement du bon vouloir du maitre, il n’en est pas de même pour l’identification qui est devenue, légalement, une obligation depuis 1999. Tous les chiens de plus de 4 mois et tous les chats de plus de 7 mois doivent faire l’objet d’un puçage.

Il peut arriver que l’on veuille assurer un animal avant cet âge et c’est pour cela que l’assureur donne parfois son accord. Mais rendez-vous doit être pris auprès du vétérinaire pour faire poser la puce, dès que cela sera possible au niveau de l’âge. En fonction de la formule qui sera choisie, le puçage pourra faire l’objet d’un remboursement partiel ou total.

En assurant un chien ou un chat non identifié, l’assureur prend un risque. Les jeunes animaux peuvent présenter bon nombre de maladies ; que la vaccination, par exemple, permettra de limiter. Pourtant, il n’est déjà pas possible de faire vacciner un animal avant ses trois mois et l’assureur le sait.

Quand on récupère un animal plus âgé (don, chien ou chat que l’on trouve errant et que l’on recueille…), il arrive fréquemment qu’il ne soit pas pucé. L’assurer est alors possible, mais cela se fera souvent en l’échange d’une surprime (mensualité plus élevée pour compenser le risque).

Toutes les compagnies d’assurances ne se valent pas et il est important que les soins de santé remboursés correspondent aux besoins de l’animal (race, âge, problème de santé déjà présent, fragilité…). Pour cela, utiliser un comparateur en ligne est un moyen rapide de trouver le meilleur contrat.

Simulez votre assurance animaux
ESTIMATION GRATUITE & SANS ENGAGEMENT